Le développement du marché mondial

La production mondiale du cacao se concentre essentiellement à 20 degrés au Nord et 20 degrés au Sud de l'Équateur. Trouvant ses origines en Amérique du Sud, le cacao apparaît d'abord en Espagne grâce à Hernan Cortes en 1528. Afin de satisfaire la demande des cours espagnoles, les premières tentatives de plantations sont entreprises dans les Caraïbes, sans succès, puis notamment en Équateur vers 1635 par les frères Capucins. 

La fin du XVIIe siècle voit les autres nations européennes à l'affût de territoires favorables à la culture du cacao, toujours dans les Caraïbes et en Amérique du Sud: Curaçao (Pays-Bas), Jamaïque (Grande-Bretagne), Martinique et Ste Lucie, République Dominicaine, Brésil, Guyane, Grenade (France). 

Au XIXe siècle, la demande de plus en plus importante en cacao introduit cette nouvelle culture sur le continent africain : Principe, Sao Tome, Fernando Po, Nigeria et Ghana. Plus tard, le Cameroun commence la culture du cacao avec sa colonisation (1925-1939). 

Le cacao de Trinidad est introduit une première fois au Sri Lanka (Ceylan) en 1834, puis en 1880. Sa culture s'étend alors à Singapour, aux îles Fiji et Samoa, en Tanzanie, à Madagascar et à Java. 

L'Europe consomme d'abord le chocolat sous forme de boisson. Peu a peu, les innovations liées au développement de l'industrie réduisent sensiblement les coûts de production et voient apparaître le chocolat sous forme solide. Le chocolat devient alors accessible au plus grand nombre, et est, à la fin du XIXe siècle, un aliment de base pour la famille française.

Les pays producteurs

Le cacao occupe la troisième place après le sucre et le café dans le marché mondial des matières premières. Une distinction est faite entre le cacao ordinaire, qui représente 80% de la production mondiale et qui provient des variétés Forastero, et le cacao fin ou aromatique, qui provient des variétés Criollo ou Trinitario (20% de la production mondiale). La production principale de cacao se concentre en Afrique de l'Ouest et représente environ 70% de la production mondiale. Les principaux acteurs sont la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Nigeria et le Cameroun. En dehors de l'Afrique, les autres grands producteurs de cacao sont l'Indonésie, le Brésil, l'Équateur, la République Dominicaine et la Malaisie.

Afrique

De par leur prépondérance dans la production mondiale, la tendance générale des producteurs de l'Afrique de l'Ouest est de vouloir étendre leur production de cacao. La culture du cacao représente une source de revenus importante pour un grand nombre de petits agriculteurs. Les plantations sont encore des exploitations familiales de 2 à 10 hectares. Cette culture est d'autant plus signifiante qu'elle est réservée essentiellement à l'exportation, la demande en consommation étant faible chez les populations productrices. En Afrique, la récolte principale de cacao s'effectue en général entre les mois de septembre et octobre et peut s'étendre jusqu'en janvier-mars.

Amérique latine/ Caraïbes

La production sud-américaine représente environ 14% de la production mondiale en 2002/2003 (418 000 tonnes). A l'origine du marché mondial de cacao, le Brésil était au XIXe siècle le premier producteur mondial. Supplanté aujourd'hui par l'Afrique de l'Ouest, il demeure en première place de la production en Amérique latine avec 163 000 tonnes de cacao en 2002/2003. Ses plantations sont de grandes exploitations industrielles. L'Équateur suit avec 78 000 tonnes. Les autres producteurs de cette région (Mexique, Bolivie, Colombie, Venezuela) produisent un total d'environ 170 000 tonnes. La production tend à varier sensiblement à cause des conditions climatiques et des problèmes de parasites qui endommagent les cultures. Aux Caraïbes, la République Dominicaine représente environ 2% de la production mondiale. Les autres producteurs sont : Haïti, Jamaïque, Cuba, Trinité et Tobago, Grenade.

Asie/Océanie

La Malaisie devient un des principaux producteurs de cacao à partir de 1985 avec 450 000 hectares d'exploitation en 1989. Elle est toutefois supplantée par l'Indonésie à partir des années 1990 qui représente 17% de la production mondiale en 2001-2002. Alors que la Malaisie tend à diversifier ses cultures, l'Indonésie s'efforce d'augmenter sa production de cacao. Comme en Amérique Latine, la tendance est aux grandes exploitations industrielles

Les pays consommateurs

Artisanallement, le cacao est cultivé dans les pays producteurs et vendus à l'export sous forme de fèves. La transformation du cacao pour la fabrication de produits finis ou semi-finis (beurre de cacao, liqueur de cacao, cacao en poudre, chocolat, etc...) s'effectue dans les pays importateurs. Cependant, certains pays producteurs tels que la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Nigéria et le Brésil se lancent eux aussi depuis quelques années dans le broyage local de leur production afin de bénéficier d'une plus-value à l'exportation. 

La consommation mondiale est évaluée à 2 800 000 tonnes par an. Les plus grands pays importateurs de cacao sont l'Europe (plus de 1.2 millions tonnes/an) et les États-unis (0.4 millions tonnes/an). A la tête de liste se trouvent respectivement les Pays-Bas, les États-unis, l'Allemagne, le Royaume-Uni et le Brésil.

L'Europe

Les pays européens sont les plus grands consommateurs de cacao et de chocolat. Chaque nation apprécie toutefois le chocolat à sa façon et certains produits sont plus prisés que d'autres selon la culture. Les Suisses croquent environ 10,55 kg de chocolat par an et par personne. Le Royaume-Uni consomme plus de 500 000 tonnes de chocolat par an. En France, la consommation moyenne par habitant est de 6,8 kg par an, les fêtes de fin d'année et de Pâques sont des moments particulièrement privilégiés pour déguster et offrir du chocolat. Enfin, l'Europe de l'Est représente un nouveau marché à développer dans les années à venir.

L'Amérique du Nord

D'après un sondage réalisé aux Etats-Unis, 52% des Américains choisissent le chocolat comme leur arôme préféré pour les desserts et les confiseries. Les Américains ont une nette préférence pour le chocolat au lait, bien que le goût pour le chocolat noir ait tendance à s'acquérir avec l'âge. La consommation moyenne est de 5,68 kg par an/personne.

Reste du Monde

L'Asie s'ouvre, depuis les années 1990, au marché du chocolat : le Japon voit sa consommation en forte progression depuis ces dix dernières années. La demande en Chine s'élève à 9 000 tonnes en 2000, une augmentation de plus de 90% sur l'année précédente ! Parmi les pays producteurs de cacao, le Brésil connaît une hausse de 10% dans sa consommation annuelle par habitant depuis 1993.